J'ai décidé d'écrire cet article afin de faire connaître ce sympathique scooter coréen, assez rare en France.



HS 50

HS 50
HYOSUNG HS 50 "Wilder"
Super Cab
Hyosung SuperCab


J'ai acheté ce scooter en juillet 1997 dans le magasin "Géant Casino" de Béziers en promotion à 6000 francs, soit un peu plus de 900 €uros. Il y avait le choix entre trois coloris, jaune, rouge ou noir. J'ai opté pour ce dernier plus discret. Ce modèle n'a pas été vendu en concession et n'est plus importé. Il était vendu en France, chez "Géant Casino", sous le nom de "HS 50 Wilder", et sous le nom de "SuperCab" dans d'autres pays. Le Hyosung 50 Sense, assez proche du HS 50, mais moins réussi esthétiquement, l'arrière est beaucoup plus massif, a lui été importé et vendu en concession, en France, à la fin des années 90, début des années 2000. La base mécanique est commune à ces trois modèles.

HS 50 Wilder
Hyosung SuperCab

img src="noflash.gif" width="500" height="400" alt="Hyosung SuperCab 50" /




Il était à l'origine destiné à ma fille qui s'en est servi durant ses vacances au Cap d'Agde pendant plusieurs années. Celle-ci ne l'utilisant plus, je me le suis approprié en juillet 2010.

Ce scooter n'a pas de gros défaut, le freinage est excellent, avec un disque à l'avant et un tambour à l'arrière, le moteur a un bon rendement pour une consommation assez faible, moins de 3 litres au 100 km.

Le confort est correct pour un conducteur de moins de 50 kg (comme ma fille), mais si celui-ci dépasse les 70 kg (comme c'est mon cas), la souplesse de l'amortisseur arrière engendrera de nombreux "coups de raquette" sur route cabossée. Toutefois, ce défaut désagréable ne nuit pas à la tenue de route de l'engin qui est très satisfaisante. Le relatif silence du pot d'échappement contribue au confort.

La qualité de fabrication et les finitions sont très bonnes, avec par exemple de la moquette dans le coffre de selle et un double éclairage avant et arrière. Après 18 ans d'utilisation, tout fonctionne encore parfaitement.

Le plancher plat est très pratique pour transporter des objets encombrants et le coffre sous la selle peut accueillir un casque sans problème. Il est équipé d'origine d'un porte-bagage arrière sur lequel il est possible de monter un top-case, ce qui augmente encore les possibilités de rangement et de transport de matériel.

Cette version était disponible sans option en France, c'est à dire, hélas, sans feux indicateurs de changement de direction. Le tableau de bord avec compteur de vitesse, jauge à essence et voyants, ne comporte pas de compteur journalier, ni de montre.

Le HS 50 possède une béquille latérale et une béquille centrale, cette dernière est assez difficile à utiliser malgré le poids réduit du scooter.

Il est équipé d'un kick de démarrage en plus du démarreur électrique, accessoire bien pratique à la suite d'une longue immobilisation du scooter, après la saison hivernale, par exemple.

Son esthétique est sobre, pour ne pas dire banale, mais son look discret, surtout en noir, n'attirera pas trop les voleurs.

Bien entendu, il ne s'agit que d'un 50cc, il n'y a pas de comparaison avec un scooter de plus grosse cylindrée, mais il rempli très bien son rôle de véhicule urbain. Pratique, sûr, agile, maniable et très agréable à conduire, il est aussi très économique. Ces qualités sont probablement celles de nombreux autres scooters, la différence étant le prix d'achat très bas pour ce niveau d'équipement. Il est dommage que ce scooter ne soit plus disponible en France, son rapport qualité / prix était excellent.

Les seuls problèmes importants, comme pour tous les scooters 50cc, le prix de l'assurance très élevé, sur lequel ne s'applique pas de bonus et le futur contrôle technique obligatoire, inutile, contraignant et coûteux pour un jeune.

Sense

Sense
Hyosung Sense



FICHE TECHNIQUE

MOTEUR Type : Monocylindre 2 temps refroidi par air forcé Cylindrée: 49,38cc Alésage et course : 41 mm x 37,4mm Rapport volumétrique :10,9 à 1 Puissance : 6,5 cv (4,7 kW) à 7000 Tr/mn Couple : 0,42 m/kg à 5500 Tr/mn Alimentation : 1 carburateur Mikuni VM Ø14mm Lubrification : Graissage séparé Démarrage : Électrique et Kick Allumage : Électronique CDI Batterie : 12v, 4 A/h

TRANSMISSION Primaire : n.c. Secondaire ; Courroie trapézoïdale et engrenage Embrayage : Automatique à sec, type centrifuge Boîte : Automatique

PARTIE CYCLE Cadre : Tube soudé Suspension Avant : Fourche télescopique hydraulique Débatement : n.c. Suspension Arrière : Mono amortisseur hydraulique et ressort Débatement : n.c. Frein Avant : Disque hydraulique Frein arrière : Tambour Roues : Alliage léger Pneu Avant : 350 x 10 4 PR Pneu Arrière : 350 x 10 4 PR

CAPACITES, POIDS ET PERFORMANCES Essence : 4,8 litres Huile 2 temps : 0,8 litre Poids à vide : 77kg Hauteur : 1030 mm Vitesse maxi : 45 km/h Consommation : 3l/100km Coloris : Noir, gris, rouge ou jaune

Certificat de conformité (passage aux mines) : hs50_wilder.pdf

Hyosung commercialise d'autres deux-roues, scooters ou motos. Je n'ai pas eu l'occasion de les essayer, mais si leur qualité est du même niveau que le HS 50, ils méritent de s'y intéresser. Pour en savoir plus :



HYOSUNG MOTORS & MACHINERY INC. 77 Sungsan-dong, Changwon-si, Gyeongsangnam-do 641-715 Korea http://hsmc.en.ec21.com



MON PARCOURS MOTOCYCLISTE EN IMAGES




50 BB
Peugeot BB50 de 1957

Ma première mob, achetée 100 francs à un voisin en 1969. La mienne était noire et gris-argent, avec une selle bi-place.




Peugeot 125
Peugeot 125 56 tl4 de 1954

Ma première moto, avant mes 16 ans et mon permis de conduire, achetée 50 francs au père d'un copain en 1970. Je l'avais repeinte en orange et noir, avec une selle bi-place, des garde-boue plus légers et un feu arrière de Honda. J'avoue, parfois je l'ai conduite sans permis, mais j'ai surtout fait des promenades en rêve à son guidon.




LT 125
Motobécane 125 LT

Ma première moto, achetée avec mes salaires de l'année en 1972. Une sympathique moto qui a essayé en vain de contrer l'invasion japonaise.




T500
Suzuki T500 en 1974

Une moto mythique, je n'ai jamais retrouvé le plaisir que j'avais à la piloter de 1974 à 1975.




TSA 250
Suzuki TS250A en 1975

Cette moto m'a accompagné pendant presque trente ans.




GT 750
Suzuki GT750 en 1976

Une belle machine d'exception, mais moins efficace que mon T5.




HS 50
Hyosung HS 50 Wilder en 1997

Le scooter de ma fille que j'ai repris en juillet 2010 pour remplacer mon Gilera 125.




Gilera 125
Gilera 125 Runner DD en 2000

Excellent scooter 2 temps à refroidissement liquide qui se pilote comme une moto. Je l'ai donné à mon frère en juillet 2010.